IONTRAP

Objectifs scientifiques Ce projet concerne le développement d’un spectromètre de masse destiné à la surveillance des gaz volcaniques sur le terrain. Plus spécifiquement, cet instrument permettra de suivre le rapport CO2/He, un indicateur efficace de la recharge des réservoirs magmatiques, et de mesurer l’abondance des gaz nobles tels que le néon (Ne) et l’argon (Ar) afin d’évaluer la quantité de gaz atmosphériques présents dans le système. Ce nouvel appareil, basé sur la technologie du « Piège à ions auto-résonnant », présente des

Avionisation MOCCA

Objectifs scientifiques Le projet EUBURN a comme objectif d’étudier les émissions, le devenir au cours du transport et les impacts sur la qualité de l’air, le climat et la météorologie des aérosols émis par les feux de forêt estivaux en Europe du sud. Le projet s’appuie sur une campagne de mesure aéroportée avec l’avion ATR-42 de SAFIRE. La campagne aéroportée vise à caractériser les aérosols de feux de biomasse dans la colonne atmosphérique depuis la couche limite jusqu’à la troposphère

GON-Lidar

Objectifs scientifiques Cette demande de soutien s’inscrit dans le cadre du Groupe Opérationnel National Lidar (GON-Lidar) pour la jouvence et l’automatisation des lidars de l’OHP (Observatoire de Haute Provence) et de l’OPAR (Observatoire de Physique de l’Atmosphère à La Réunion).La première partie de la jouvence des lidars des observatoires est planifiée sur 2 années, 2023 et 2024, et fait l’objet de la présente demande. Elle est la suite logique d’un travail de mise en place, courant 2022, de la structure

Campagne SWOT pre-lauch à Madagascar

Campagne SWOT pre-lauch à Madagascar

Michel Calzas et Paul Dasi ont participé à la campagne de mesure SWOT Madagascar sur le fleuve Tsiribihina à Madagascar du 30 avril au 13 mai 2022.Le satellite SWOT (Surface Water and Ocean Topography) sera lancé fin 2022 et permettra de mesurer la topographie non seulement des océans mais également des lacs, des fleuves et des rivières.Le CNES (Centre National d’Etudes Spatiales) co-responsable (avec la NASA) du projet SWOT, a défini une des zones de calibration/validation des satellites altimétriques sur

Intégration de PTR-ToF-MS

Intégration de PTR-ToF-MS

La DT-INSU de Meudon a répondu favorablement à la demande de soutien du LISA à Créteil concernant l’avionisation de l’instrument PTR-ToF-MS. Pour la DT, le projet PTR-ToF-MS consiste en l’intégration de cet instrument de spectrométrie, dédié à la mesure des composés organiques volatiles, dans l’avion ATR-42 opéré par SAFIRE (CNRS, CNES, Météo France). Il a été acheté à la société Kore Technologie mais n’est pas utilisable dans l’avion avec son châssis d’origine.La DT-INSU est chargée de faire l’étude, la réalisation

Collecteur de nuage

Objectifs scientifiques Un nuage est constitué d’un ensemble de particules liquides et solides dans l’atmosphère terrestre. Le diamètre des particules varie typiquement de quelques micromètres à 100 micromètres. Les nuages jouent un rôle important dans le transport et la transformation des substances chimiques dans l’atmosphère, et aussi dans les processus météorologiques. Ils génèrent les précipitations, participent à la transformation physique et chimique des polluants, affectent localement et globalement la température de la surface terrestre, et constituent un lien crucial dans

ICARE

Objectifs scientifiques L’objectif de cette demande est la réalisation d’un carottage de 35 à 40 m dans les sédiments du Lago grande di Monticchio (Basilicate, Italie). L’enregistrement partiellement varvé couvrira les derniers 40 000 ans au minimum. Les buts scientifiques associés à cette demande sont multiples : 1) Un apport majeur au projet INSU LEFE ICARE (PI A. Pereira) « Inter- CAlibration 40Ar/39Ar et Radiocarbone en Europe entre 10 000 et 40 000 ans BP » qui est une étude

CODA

Objectifs scientifiques Les émissions de particules de poussière minérale constituent un sujet majeur d’étude en sciences de l’atmosphère du fait de leur impact sur la pollution en particules fines, sur les caractéristiques physiques atmosphériques, et sur les dépôts en nutriments pour les écosystèmes. Par exemple, les poussières émises par la région du Sahara sont observées dans le bassin méditerranéen et le sud de l’Europe. Les simulations de transport de poussières sont alimentées par des données issues de satellites et de

Equipex IAOOS

Contexte global Le projet IAOOS (Ice, Atmosphere, arctic Ocean Observing System) a comme objectif de surveiller le changement climatique en Arctique. Il consiste à déployer et à maintenir un système d’observation à travers l’Océan Arctique pour collecter simultanément et en temps réel l’information relative à l’état des couches supérieures de l’océan, de la basse atmosphère et de la glace de mer. Ce système d’observation est un ensemble de plateformes flottantes regroupant chacune des capteurs qui mesurent : dans l’océan : la pression,