Nos tutelles

CNRS
INSU

Rechercher





Accueil > Projets > Océan - Atmosphère > Station marégraphique et bouée GPS

Installation dans les îles Eparses

Mission de Christine Drezen et Christophe Guillerm (DT/INSU), Laurent Testut (LEGOS) du 1er au 15 avril 2011

Ce projet vise à installer une station marégraphique permanente sur l’île Europa pour le suivi du niveau de la mer et l’étude de la circulation océanique dans le canal du Mozambique. Cette station a vocation à terme à intégrer le réseau de marégraphes ROSAME déjà présent sur les quatres autres district des TAAF, Service d’Observation de l’INSU, ainsi que le réseau mondial de surveillance du niveau de la mer (GLOSS). Outre l’intérêt pour l’étude du niveau marin et la dynamique océanique, le site d’Europa est particulièrement bien situé pour l’étalonnage des satellites altimétriques en vol (JASON, ENVISAT) ou prévu (AltiKa). La station pourra aussi dans le futur être complétée de capteurs additionnels (oxygène dissous, fluorimètre, CO2…).

Sur l’île Europa, la station GPS de référence au repère D (repère du réseau géodésique français) non loin du camp militaire.

Sur l’île Europa, le travail a consisté en :

  • la recherche d’un site d’installation du nouveau marégraphe autonome MARDT-3,
  • la fixation sur le corail à 7 m de profondeur à l’aide d’un plongeur au voisinage du lieu de la précédente implantation de la sonde RBR posée il y a 2 ans,
  • la programmation d’une séquence d’acquisition par bouée GPS couplée à la station terre GPS,
  • le relevage de la sonde RBR.



Et la bouée GPS en mer à l’extrémité du platier.

Grâce aux diverses possibilités techniques, l’installation du marégraphe d’Europa s’est déroulée dans de bonnes conditions. Sur l’île Juan de Nova, le travail a consisté en :

  • la mise en œuvre d’une séquence de bouée GPS couplée à la station terre GPS,
  • le relevage de la sonde RBR posée il y a 2 ans.
Sonde RBR après 2 années passées sous l’eau et le sable.
Bouée GPS au dessus du marégraphe face à l’île Juan de Nova : la bouée est invisible depuis la côte (1 km).

La récupération des deux marégraphes posés en 2009 nous a permis d’obtenir presque deux ans de données de pression de fond, de température de l’eau et de conductivité pour les îles Europa et Juan de Nova.

- Retour à l’article Station marégraphique et bouée GPS