Nos tutelles

CNRS
INSU

Rechercher





Accueil > Projets > Astronomie - Astrophysique

Corot

Contexte / objectifs scientifiques

Le télescope spatial franco-européen CoRoT (COnvection, ROtation et Transits planétaires) a réalisé entre 2006 à 2012 des photométries temporelles de précision sur 160000 étoiles. La détection et caractérisation d’exoplanètes par la méthode des transits ont largement contribué au récent essor des connaissances en planétologie. Le volet sismologie stellaire de CoRoT a permis de sonder l’intérieur de certaines étoiles en y détectant des ondes sismologiques qui s’y propagent.

Descriptif du projet général

Pour préparer la fin de mission en 2015, le LAM et le LESIA développent une version « postérité » des données exoplanètes, utilisable par les non-spécialistes. Des traitements d’effets instrumentaux non accessibles par la calibration sont ajoutés au pipeline de données.

Contribution / rôle / tâches / livrables de la DT

La contribution de la DT consiste à étudier et développer en coopération un algorithme de caractérisation statistique et correction des erreurs systématiques. La méthode retenue détecte les tendances collectives en exploitant la simultanéité de mesure d’un grand nombre d’étoiles physiquement indépendantes.
La DT a pour rôle de proposer un algorithme adéquat, de l’implémenter et de l’opérer une seule fois.
Les tâches réalisées sont la recherche d’une méthode, en coopération avec un laboratoire étranger, la participation à la définition des données « postérité », la réalisation de l’algorithme et son application aux 2729 jours de mission complète.
Les livrables sont les coefficients temporels reliant les paramètres instrumentaux et les dérives collectives dominantes. On parvient à corriger des variations lentes de l’ordre des plusieurs pourcents.

Signal photométrique temporel d’une étoile sur 4,5 mois

Sur la figure, la courbe bleue est le flux temporel d’une étoile durant 4,5 mois. La ligne noire est la systématique prédite sans l’étoile. Une fois corrigée (en vert), on remarque une possible périodicité du signal stellaire, auparavant non dissociée du vieillissement du capteur.

Planning

Fin 2013 : Concertation et démarrage
2014 :

  • Détermination, proposition, test, acceptation de l’algorithme par les responsables
  • Participation aux réunions de définition
  • Développement, adaptation aux formats retenus

1er semestre 2015 :

  • Dernières adaptations
  • Reprocessing de toute la mission
  • Documentation et archivage

Contact : Pascal Guterman